Marcher en Arménie

26 novembre 2009

Ours en peau

Filed under: Marz de Siounik — denisdonikian @ 7 h 20 mi
Tags: , ,

Photo de Math

*

Sur les hauts de Tatev, pullulent les ours. On remarque des empruntes de pattes sur les boues que nourrissent les eaux de source. Inutile de dire qu’on n’aime guère s’attarder dans les parages, surtout quand menace le crépuscule. Si on avance l’œil sur le chemin, on ne laisse pas pour autant s’endormir les oreilles. Mais nous avons rejoint Tatev bien avant la nuit, dans un air assez clair pour prendre toute la mesure du village. Notre hôte a plusieurs chambres à nous offrir. Le plancher craque sous les pas, les portes ferment mal, mais l’ensemble est spacieux. Pour peu, on se croirait dans un château hanté d’âmes errantes. L’une de ces chambres comporte deux lits à la tête desquels est étalée sur le mur une vaste peau d’ours. Sa gueule ne dissimule pas les crocs. Il a toute l’apparence d’un grand vampire saisi en plein vol. J’imagine le sommeil agité des dormeurs, si tant est qu’on puisse dormir sous pareil trophée. Par bonheur, vous avez quitté les régions hostiles où l’ours a failli fondre sur vous, et vous voici confronté à son fantôme. Votre hôte semble à mille lieux de penser qu’un occidental de passage, qui ne se satisfait qu’au sein d’une nature humanisée, puisse avoir du mal à trouver le sommeil dans la compagnie d’une peau d’ours. Car nul ne sait dans quel sens l’âme d’un ours peut encore agir sur les vivants.

Septembre 2009

2 commentaires »

  1. Avec des trophées pareils dans toutes les chambres, et connaissant la chasse non contrôlée et sans respect de ce magnifique animal en Arménie, arrêtez de dire qu’ils « pullulent »… Citez vos sources…. Et vous n’avez pas d’autre façon d’en parler qu’à travers vos phobies et ces massacres???

    La diaspora et la bourgeoisie arménienne n’a aucun respect pour sa nature : chasse sans aucune règle, espèces rares massacrées, ordures partout, 4X4 aux vitres teintées rappelant la mafia, main mise d’une oligarchie sans scrupule sur ce pays pauvre et enclavé.

    Il serait temps d’en parler autrement qu’à travers Le Génocide, comme du seul problème de ce pays abandonné à lui même. Génocide qu’ il ne s’agit pas de nier, mais il serait nécessaire également de parler de la misère et la disparition de l’état au détriment des populations pauvres locales, et au profit d’une minorité de « charognards ». Alors que dit et que fait la diaspora, qui connait la démocratie occidentale, hormis parader en gros 4X4 durant les vacances???

    C’est un pays où tout est à faire, commençons par les urgences prioritaires….

    Commentaire par Trochard Gilles — 6 mars 2012 @ 20 h 01 mi | Réponse

    • Bien sûr, je n’ai pas fait un comptage précis des ours présents dans cette région, mais si je dis bien « pullulent » c’est que je me suis fié aux dires d’un berger rencontré entre Ltsen et Tatev ( voir le texte sur ce sujet)

      Par ailleurs, c’est me faire un mauvais procès d’intention que de prétendre comme vous le faites que je ne m’attaque pas aux injustices qui pullulent dans ce pays que je fréquente depuis 40 ans. Vous devriez lire mes livres et surtout mon roman intitulé Vidures. Vous serez édifié.

      Denis Donikian

      Commentaire par denisdonikian — 7 mars 2012 @ 5 h 05 mi | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :